Premier Noël

  

Quelle émotion, me direz-vous, son premier Noël...

Eh ben pas tant que ça. On en a déjà tellement vécu en tant qu'enfant qu'on devait savoir à quoi s'attendre...

Comme toujours, Ariane a été calme, très intéressée par les événements, en contemplation devant le sapin (malheureusement en plastique, mais c'est la région qui veut ça),  suivant avec attention l'ouverture des ses très (trop ?) nombreux paquets. On a pris le temps de lui montrer chaque objet, et elle a semblé souvent intriguée, parfois emballée par ses nouvelles acquisitions. On ne les introduira que petit à petit dans son quotidien, parce que ça fait quand même pas mal de nouveauté.

Ce qui est vraiment bien, c'est que sans concertation, il y a eu de tout, et rien en double. Jouets, doudous, peluches, livres, vêtements se côtoient, de quoi monter un centre commercial, certes, mais avec des rayons assez équitablement garnis.

Bien entendu, elle a été gâtée et pourrie.

Bien sûr, tellement absorbée par notre petite fille, il n'y a qu'elle sur les photos, mais je vous promets qu'on a été gâté nous aussi, ainsi que Jamaïque.

Bon, à part les trois premières, c'est quasiment toutes les mêmes, alors si vous n'êtes pas accro d'Ariane mais que vous venez juste jeter un coup d'oeil, pas la peine de tout regarder. Ou alors je vous propose un petit jeu : en observant bien les jouets à nos pieds, essayez de retrouver l'ordre des photos... (Et ce n'est pas leur nom qui vous aidera, elle ne sont pas nommées en fonction de ça.)

 

Bon, celle-ci, c'est parce qu'on est très fière de notre petite fille qui mange bien et tient son biberon toute seule (quand il n'est pas trop lourd.)

 

 

Elle cherche aussi à se déplacer, mais n'y arrive pas, ou alors, quand elle y arrive, ce n'est pas volontaire ni contrôlé.
Avant le début du carnage... fascinée par le sapin.

 

 

C'est parti !

 

 

 

 

 

 

Pareille opulence, quelle honte !...

  

côté famille    sommaire