Sonkran

13, 14 et 15 avril 2001

Sonkran, c'est une des fêtes de l'eau. On appelle la saison des pluies, et pour cela, il n'y a pas meilleure méthode que de faire pleuvoir soi-même.

Ainsi, durant 3 jours dans toute la Thaïlande, et durant 10 jours du côté de Chiang Mai (quand on aime, on ne compte pas,) on arrose toute personne à portée de pistolet à eau. Pour faire les choses correctement, il faut bien s'organiser : un pick-up avec une énorme jarre pleine d'eau si l'on souhaite se déplacer, ou alors la même jarre avec le tuyau d'arrosage qui va avec si l'on préfère rester devant chez soi. Bien sûr, des armes : pistolets à eau, seaux, casseroles : tout contenant est accepté.

Ensuite, il faut réunir la totalité de sa famille autour de la jarre (oui oui, même sur le pick-up) et on est enfin paré.

Si l'on est devant chez soi, on se doit d'arroser abondamment toute personne ou tout véhicule qui passe.

Si l'on est en pick-up, c'est plus difficile. En effet, il faut se méfier des véhicules venant en sens inverse, ou qui nous doublent, et qui ont évidemment les mêmes intentions que nous : arroser.

Heureusement, cette fête a lieu durant le mois le plus chaud de l'année, et être trempé constamment quand il fait plus de 35°C reste un plaisir.

Nous étions à Sukhothaï, pour fêter Sonkran, et c'était formidable. Souvent, parmi les vieille pierres, la chaleur est abominable. Ce n'était pas le cas grâce au multiples points d'eau !...

Nous nous sommes donc fait copieusement trempés, et avons nous aussi bien suivi les traditions.

sommaire    photos